Mamadou Sylla ne se joindra pas à la marche des forces vives : “notre vision ce n’est pas la même chose” 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le parti de l’Union Démocratique de Guinée (UDG) et son président Mamadou Sylla ne se joindront pas à la marche pacifique appelée par les forces vives le 9 mars prochain, dans le grand Conakry. Cette coalition qui dénonce certaines actions du CNRD comme l’acharnement judiciaire contre les acteurs politiques, n’a pas de même vision que le président de la CORED. Il affirme qu’à un moment donné, il est important de changer la donne. 

 « Bon notre vision ce n’est pas la même chose, aujourd’hui on ne voit pas la même chose. Parce que moi avant quand j’étais avec eux, vous sortez et chaque fois il y a mort d’homme il y aussi de problème et moi je suis un homme d’affaires averti, donc quand ça ne va pas je change pour obtenir ce que je veux. Maintenant moi, je les ai dits à un moment donné il y a une porte de rentrer parce que le Premier ministre a fait les démarches jusque chez moi on s’est rencontré ici, alors c’était une occasion de céder en ce moment et nous tous on puisse parler un même langage avant que le dialogue ne soit entamé en ce moment. Mais les autres n’ont pas compris ils disent que non non non ils ne veulent pas du tout s’entendre avec le gouvernement, alors moi je dis à un moment donné, il faut vraiment stopper ou faire une trêve pour essayer de voir… », dit il. 

Même si le RPG arc-en-ciel doit se joindre à cette marche pacifique, Mamadou Sylla lui, invite l’ancien président Alpha Condé à prendre du recul dans la sphère politique pour permettre à la nouvelle génération de se tailler la place. 

 « Alpha Condé, je crois que c’est mieux qu’il se repose là où il est. Parce qu’à un moment donné l’homme il faut accepter le destin, il ne faut pas qu’il continue à troubler l’esprit des Guinéens, moi je crois qu’il doit rester tranquille, il a plus de 80 ans et il a été président de la République il y a presque 11 ans. Moi je le conseil »,conseil t-il. 

Le président de l’Union Démocratique de Guinée salue les différentes revendications des forces vives, mais estime qu’il est temps de changer de cap et d’envisager d’autres possibilités. 

Alseny Dine Camara 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Walimedias

GRATUIT
VOIR