Restauration de l’internet en Guinée : la MAOG déplore les pertes économiques enregistrées et invite les autorités à prendre leur responsabilité (Déclaration) 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

DECLARATION NO0004 /MAOG/CN/2024 

APRES LE RETABLISSEMENT DE L’INTERNET EN GUINEE.

Depuis pratiquement 90 jours, le peuple dze Guinée était privé de son droit fondamental, celui de l’accès à l’internet. Ces mesures de restriction infondées et impopulaires ont créé d’énormes préjudices aux guinéens.

Dès le premier jour des mesures de restriction, la MAOG dans son rôle de veille, d’alerte et propositions, a entamé des démarches citoyennes en collaboration avec d’autres entités pour exiger le rétablissement de l’internet. Elle s’était alignée au côté du peuple pour défendre son droit d’accès à l’internet. C’est pourquoi plusieurs actions ont été menées notamment : les audiences avec les autorités, les dénonciations par voix de presses, les manifestations et les si-tin durant toute cette période. Malgré toutes ces actions pendant trois (03) mois, le gouvernement sortant n’a pas voulu entendre le cri de cœur du peuple de Guinée. Il a laissé perdurer les énormes conséquences liées à cette restriction telles que: la baisse du chiffre d’affaire des entreprises, des banques, la diminution des capacités d’intervention des ambassades et consulats 

accrédités en Guinée ; … Il a fallu qu’il soit dissout pour que ce droit soit rétabli.

Conformément aux objectifs qui nous sont assignés, nous recommandons ce qui suit :

✓ Aux autorités de faire une communication officielle pour annoncer le rétablissement de 

l’internet en Guinée et expliquer les raisons qui ont conduit à ces mesures restriction ;

✓ La réparation des dommages-intérêts ;

✓ L’utilisation responsable de l’internet par les citoyens ;

✓ La libération du camarade Sekou Jamal PENDESSA ;

✓ La réintégration des médias sur les bouquets Canal+ ;

✓ L’arrêt des brouillages des ondes des médias ;

✓ La diminution des prix des denrées de premières nécessités ;

✓ La mise en place d’un gouvernement d’union nationale en tenant compte du critère de 

compétence ;

✓ L’amélioration de la desserte en eau et en électricité.

La Maison des Associations et ONG de Guinée MAOG, respectueuse des droits et libertés 

fondamentaux, invite les autorités à continuer dans cet élan de décrispation afin d’éviter des 

multiples crises qui engendreraient des mouvements sociaux.

Coordination Nationale

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Walimedias

GRATUIT
VOIR