Retrait des agréments de certains médias : “Je condamne fermement cette autre manifestation de la folie liberticide de la junte”, fustige Cellou Dallein Diallo

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le retrait des agréments des télévisions relance le débat sur le musellement de la presse en république de Guinée. À Conakry, les grandes chaînes de télévision ont été surprises mercredi du retrait de leurs licences sous prétexte, selon les autorités de la transition, de “non-respect du contenu des cahiers de charges, conformément à la réglementation en vigueur en République de Guinée”. Cette situation n’a pas laissé indifférent le président de l’UFDG. Selon Cellou Dallein Diallo, “ce mercredi 22 mai 2024 est un jour triste et sombre pour la liberté de la presse en Guinée qui vient d’être enterrée par la décision de la junte de retirer les agréments de FIM FM, ESPACE FM, SWEET FM et DJOMA TV/FM.

Je condamne fermement cette autre manifestation de la folie liberticide de la junte dans l’unique dessein de faire taire toutes les voix dissonantes notamment celles qui dénoncent la corruption des dirigeants, la restriction des libertés, et surtout la volonté désormais assumée de reporter aux calendes grecques le retour à l’ordre constitutionnel”, a t-il réagi sur sa page officielle Facebook.

 

En exil depuis un bon temps, Cellou Dallein Diallo, pestiféré par cette attitude de la junte, exprime sa solidarité à la presse guinéenne.

 

Je tiens à exprimer mon soutien et ma solidarité avec les Organisations professionnelles, le Syndicat professionnel de la presse de Guinée (SPPG) et tous les journalistes guinéens qui se battent pour défendre la liberté de la presse et pour l’exercice sans entrave de leur noble métier », a réagi Cellou Dallein Diallo, sur sa page officielle Facebook.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Walimedias

GRATUIT
VOIR